Skip to content

Lutte contre la construction d’un complexe nucléaire en Inde.

avril 19, 2011

Un mort dans une manifestation antinucléaire

« A Jaïtapur [ouest de l’Inde], l’opposition au projet de centrale devient violente : les heurts ont fait un mort », titre le quotidien au lendemain d’une manifestation qui a tourné au drame près du site choisi pour un projet de construction de 6 réacteurs EPR par le groupe français Areva. Un homme de 30 ans a été tué quand la police a ouvert le feu sur une foule d’environ 700 villageois qui attaquaient un poste de police local, rapporte le journal. Le projet de Jaïtapur est critiqué car il est situé sur une zone sismique et près du littoral.

(leur presse: courrier international)

Inde: un manifestant contre un projet de centrale nucléaire Areva tué par la police

La police a tiré sur des opposants à un projet de centrale nucléaire du géant français Areva à Jaïtapur, dans l’ouest de l’Inde, faisant un mort, ont annoncé lundi la police et les autorités locales.
Des centaines de manifestants s’étaient rassemblés près du site choisi pour un projet de construction de plusieurs réacteurs EPR d’Areva, dans l’Etat du Maharashtra, à envirn 250 km de Bombay.

 L’inspecteur général de la police de cet Etat, Gulabrao Pol, a déclaré que les policiers n’avaient eu d’autre choix que de tirer sur la foule.

« Nous avions tout fait pour contrôler la situation mais la foule composée de centaines de personnes a pris la loi et l’ordre entre ses mains », a-t-il déclaré, cité par l’agence Press Trust of India (PTI).
« Nos hommes ont lancé des grenades lacrymogènes, ont chargé (avec des bâtons) et tiré des balles en caoutchouc. Ensuite, nous n’avions d’autre option que de tirer, et une personne a été tuée », a-t-il ajouté.

(leur presse AFP)

Un projet de centrale nucléaire en Inde suscite des violences

NEW DELHI, 19 avril (leur presse Reuters) – Une foule en colère s’en est pris à un hôpital et a incendié des autobus mardi pour protester contre un projet de centrale nucléaire dans l’ouest de l’Inde, au lendemain de la mort d’un militant dans des tirs de la police, ont rapporté des médias indiens.

Les manifestations, dont des hommes politiques de l’opposition avaient pris la tête, ont entraîné la paralysie de la ville de Ratnagiri, proche du site prévu pour la future centrale de 9.900 mégawatts à Jaitapur dans l’Etat de Maharashtra.

Dans ce secteur, la colère engendrée par les expropriations s’est intensifiée depuis la catastrophe nucléaire survenue en mars à Fukushima au Japon, à la suite d’un puissant séisme et d’un raz-de-marée dévastateur.

La semaine dernière, le ministre indien de l’Environnement, Jairam Ramesh, a réaffirmé l’intention de New Delhi de procéder à la construction de six réacteurs sur le site, pour un coût de 10 milliards de dollars, ce qui en fera le plus grand complexe nucléaire au monde.

En décembre, le groupe français Areva (CEPFi.PA: Cotation) a signé deux accords visant la fourniture d’au moins deux réacteurs nucléaires de type EPR à l’Inde ainsi que du combustible pour 25 ans. Le président Nicolas Sarkozy, alors en visite officielle en Inde, avait indiqué que la vente de deux réacteurs pour le site de Jaitapur était « un prélude à une série de six ».

L’Inde souffre d’une pénurie d’électricité à l’heure de pointe, qui freine son économie et provoque des coupures dans une bonne partie du territoire.

Le pays dispose pour l’heure de 20 réacteurs nucléaires, la plupart de petite taille, répartis dans six centrales. D’ici 2032, le pays compte se doter de près de 30 autres réacteurs.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :