Skip to content

Fukushima : deux ouvriers fortement contaminé

juin 1, 2011

Fukushima : deux ouvriers fortement contaminé

Avec le passage du typhon au Japon le niveau d’eau a sensiblement augmenté dans les sous-sols des réacteurs n°1, 2 et 3 de la centrale de Fukushima.

Ainsi, dans le réacteur n°1, alors que le niveau était monté de 1,1 centimètre entre le 28 et le 29 mai, avec le passage du typhon le niveau a augmenté de 19,8 centimètres en 24 heures et n’est plus qu’à 50 centimètres du niveau du sol, menaçant donc de déborder.

Dans le bâtiment du réacteur n°2 le niveau est monté de 6,2 centimètres dans une galerie souterraine et de 6,1 centimètres dans le bâtiment turbine, contre une augmentation de 3 centimètres par jour « habituellement ».

Dans le bâtiment du réacteur n°3 , le niveau a monté de 4,4 centimètres dans une galerie souterraine et de 4,2 centimètres dans le bâtiment turbine, contre 3 centimètres par jours précédemment.

Le typhon a également obligé l’arrêt des travaux.

Par ailleurs, une forte contamination (en iode 131) de la glande thyroïdienne a été détectée hier chez deux ouvriers ayant travaillé sur le site de Fukushima. Les taux de contamination s’élève à 9 760 becquerels pour l’un des travailleurs et à 7 690 pour l’autre. Soit dix fois plus que les autres ouvriers de la centrale.

De tels chiffres indiquent qu’ils ont très certainement reçu une dose supérieure à 250 millisieverts.

Notons aussi que de nombreux ouvriers ayant travaillé sur le site de Fukushima ont reçu des taux de radiation tels qu’ils ne peuvent plus intervenir sur les autres sites non accidentés.

Face à cette situation les autorités japonaises souhaitent revoir la limite de dose admissible pour les travailleurs en supprimant les 50 millisieverts maximum par an pour ne garder que la limite de 100 millisieverts sur 5 ans.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :