Skip to content

nucléocratie à la belge

juin 13, 2011

La contamination nucléaire en Belgique est particulièrement diffuse et répandue, entre les centrales nucleaires de Doel et et Tihange, les sites militaires qui entreposent des armes nucléaire (Kleine Broegel), les sites de traitement, de dépôt et d’enfouissement des déchets à Mol et Dessel, les installations nucléaires de production et conditionnement de radio-isotopes pour le secteur médical (spécialité belge), les installations de diagnostic, radiographie et d’irradiation dans les hôpitaux,… Ci dessous une liste non exhaustive de quelques empoisonneurs qui font exister le nucléaire en Belgique. Pour que chacun puisse se rendre compte que le lobby nucléaire n’est pas une entité abstraite hors d’atteinte mais bien des institutions et des entreprises avec des cadres et des travailleurs pour les faire tourner.

 Nucleocratie

La contamination nucléaire en Belgique est particulièrement diffuse et répandue, entre les centrales nucleaires de Doel et et Tihange, les sites militaires qui entreposent des armes nucléaire (Kleine Broegel), les sites de traitement, de dépôt et d’enfouissement des déchets à Mol et Dessel, les installations nucléaires de production et conditionnement de radio-isotopes pour le secteur médical (spécialité belge), les installations de diagnostic, radiographie et d’irradiation dans les hôpitaux,… Ci dessous une liste non exhaustive de quelques empoisonneurs qui font exister le nucléaire en Belgique. Pour que chacun puisse se rendre compte que le lobby nucléaire n’est pas une entité abstraite hors d’atteinte mais bien des institutions et des entreprises avec des cadres et des travailleurs pour les faire tourner.

Tout commentaire qui permettrait de compléter cette liste est bienvenu

Institutions / public

AFCN: Agence Fédérale de Contrôle du Nucléaire. Organisme officiel et public de contrôle des installations nucléaire.

ONDRAF: Organisme National des Déchets Radioactifs et des Matières Fissiles Enrichies.

SCK-CEN: Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire. Faite des recherches sur les applications « pacifiques » du nucléaire; offre ses services à l’industrie nucléaire, au secteur médical et aux autorités

GIE-Euridice: Groupe d’Intérêt Economique. Réalise les travaux intellectuels en matière de dépôt final souterrains des déchets radioactifs.

IRE: Institut national des radio-éléments. Leader mondial de la production de radio-isotopes pour le secteur médical

Privé

Electrabel-GDF-Suez: exploite les centrales belges

Belgatom: Bureau d’ingénierie de conseil et d’architecte pour l’industrie nucléaire.

Belgonucléaire: producteur de combustible MOX jusqu’en 2005, fournit de l’expertise.

Tractebel-Suez: conseils et services pour entre autre l’industrie nucléaire

Technum: filiale Tractebel en Flandre

Tritel: filiale Tractebel en Flandre

IBA: leader mondial du cyclotron à usage médical, fabrication d’installations de diagnostics et de thérapie de médecine nucléaire, stérilisation, ionisation

FBFC: Fabrication Franco-Belge de Combustible: filiale d’Areva. Produit du combustible pour les réacteurs nucléaires de type EPR.

Transnubel: société belge de transport nucléaire. Logistique et transport de matières radioactives; conception et fourniture d’équipement pour le transport, le stockage et la manutention des latières radiuoactives; services techniques sur tout site nucléaire.

Transrad:principaux actionnaires IRE  et NCT France: Transport de matériaux radioactifs.

Synatom: Filiale d’Electrabel, elle gère l’ensemble du cycle du combustible pour les centrales nucléaires belges. Gère les provisions constituées pour le démantèlement des centrales nucléaires belges ainsi que pour la gestion des matières fissiles enrichies irradiées dans les centrales.

Belgoprocess: retraitement et conditionnement des déchets radioactifs

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :