Skip to content

Camp anti nucléaire à Avignon les 14, 15 et 16 octobre

octobre 6, 2011

Les 14, 15, 16 octobre à Avignon,

On se donne 3 jours pour en parler et apprendre… en vue d’agir

Les rives du Rhône et plus largement la Provence, sont parmi les territoires les plus nucléarisés de France : Le complexe du Tricastin (EDF et Areva) à Bollène et Saint-Paul les 3 chateaux ; le site de Marcoule (CEA, Areva, EDF) à Bagnols-sur-Cèze où l’on fabrique le Mox (assemblage de plutonium et d’uranium) en service à Fukushima et dans certaines centrales françaises ; les 19 installations nucléaires (CEA, Areva) du site de Cadarache – au nord d’Aix en Provence – le coûteux projet de recherche ITER ; enfin l’arsenal de missiles balistiques à Toulon. Vu d’ici, il nous apparaît incontournable d’informer sur cette filière qui depuis sa naissance est subordonnée au militaire.

Mais rassurons-nous tout va bien, tout serait sous contrôle ! Pourtant les nombreux incidents au quotidien et les accidents soudains et dévastateurs nous le rappellent avec effroi : on ne contrôle pas un feu qui ne s’éteint jamais.

Nous, personnes physiques, collectifs, associations, militant (e) s ou non, avons à cœur de faire partager notre colère et nos interrogations sur l’industrie nucléaire. Les 14, 15, 16 octobre à Avignon, nous établirons avec vous le village AVIGNON MON AMOUR pour apprendre, faire ensemble, et imaginer un monde sans nucléaire.

D’où vient l’uranium qui fissionne dans les réacteurs ? Où vont les déchets qu’on ne veut pas voir sur nos territoires et est-il possible de s’en débarrasser ? Que provoquent sur la santé de tous et sur « celles des femmes enceintes et des enfants, les rejets dans l’air et dans l’eau dont on ne nous parle jamais ? Quelles sont les objectifs de ce mensonge grossier : le nucléaire est une énergie propre qui protège du réchauffement climatique ? À quoi s’exposent les salariés notamment ouvriers du nucléaire, de plus en plus intérimaires ?

Autant de questions auxquelles le lobby nucléaire impose la loi du silence. Bien décidés à mettre les pieds dans le plat de ces boues radioactives, nous décrétons Avignon capitale de l’atome et l’arrêt immédiat de la destruction atomique civile et militaire.

Au programme : Causeries, exposés savants, projections, écoutes radiophoniques, ateliers pratiques, jeux, librairie ambulante, infokiosk, assemblées et actions… sans oublier la cantine populaire !

http://avignonmonamour.wordpress.com (chantier permanent)

Les 14-15-16 octobre avignonmonamour se propose d’être
un campement joyeux pour arrêter la catastrophe, sans attendre l’accident !

RENDEZ VOUS LE VENDREDI 14 DÈS 9H00 EN SOUTIEN
À LA MISE EN PLACE DU CAMPEMENT

Jardins de l’Abbaye, Avenue du Moulin Notre Dame (à peu près 10 min à pied de la gare centre en empruntant le boulevard Saint-Ruf)

VENDREDI

8 h – Installation du lieu
10 h – Prise de son et réalisation d’un docu audio, par Le Sonoscope (A)
12 h – Pique-nique tiré du sac

Ouverture
14 h – “L’agir contestataire à l’épreuve de l’atome”, avec Sezin Topçu (ES)
16 h – Lutte contre l’enfouissement des déchets à Bure (témoignage)
17 h – Assemblée pour l’organisation du camp
18 h – “Nucléaire, ultime abolition de la frontière ?”, avec Jean Revest et l’Université populaire d’Avignon (ES)
20 h – Initiation aux danses folk, avec Elisa Fernandez
21 h 30 – Musique : voyage musical en Europe avec le Joulik Quartet

SAMEDI

10 h – Autonomie énergétique des villes moyennes, suivi de l’atelier remue-méninges, avec André Duny (A)
11 h – “Que se passe t-il à Faléa, au Mali ?” avec Hannes Lammler (témoignage)
14 h – “L’atomisme, c’est quoi ?”, avec Annie et Pierre Péguin (ES)
16 h – “Bilan sur Fukushima – Les conséquences de la radioactivité dans le monde”, avec Roland Desbordes (ES)
17 h – “Le Moon Walking comme méthode de progression scientifique”, avec Alain Guyard, philosophe forain
18 h – “Interdépendance des filières nucléaires civile et militaire”, avec Dominique Lalanne (ES)
18 h / 20 h – Apparitions poétiques au creux de l’oreille avec la Cie du i
21 h – Musique : Olivier L’Hôte en duo
22 h 30 – Bal trad

DIMANCHE

10 h – Poursuite de l’atelier remue-méninges, avec André Duny (A)
11 h – “L’impact des faibles doses de radioactivité sur la santé”, avec Claire Knufer (ES)
14 h – “Nous n’avons rien retenu de Tchernobyl”, avec Galia Ackerman (ES)
16 h – “Le démantèlement de Super-Phénix”, avec Christine Berger (ES)
18 h – “AREVA en Afrique” avec Raphaël Granveau (ES)

Pendant les trois jours

 Chantier juridique : instruction et rédaction d’une plainte pour crime contre l’humanité à l’encontre de l’industrie du nucléaire, avec Jean Druon
 Atelier de construction d’un four solaire
 Atelier de réflexions sur l’engagement à travers les livres de Miguel Bennasayag et Angélique Del Rey, avec Bénédicte Bonzi
 Atelier graffitis et pochoirs, Atelier Origamis
 Atelier beat box
 Théâtre forum avec la Cie Vis-à-Vis
 Yourte radiophonique, écoutes
 Info-kiosque, libraire ambulant
 Espace Mômes et jeux en bois (association Germe)
 Coin crêpes, coin sieste, coin miam miam
 Cantine à prix libres

http://avignonmonamour.wordpress.com

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :