Skip to content

Des phoques irradiés par Fukushima retrouvés morts en Alaska ?

janvier 18, 2012

Des phoques irradiés par Fukushima retrouvés morts en Alaska ?

Des phoques échoués sur les côtes de l’Alaska pourraient avoir été victimes de la contamination radioactive des eaux du Pacifique…

Un phoque annelé malade qui perd ses poils, en septembre 2011 en Alaska.

Plus de soixante phoques morts et quelque 75 malades ont été retrouvés en décembre sur les côtes de l’Alaska, et le même phénomène a été observé en Russie et au Canada : les pronostics vont bon train sur la raison de cet échouage massif. Parmi les raisons évoquées, une contamination des animaux par la radioactivité émise par la centrale de Fukushima inquiète les scientifiques, rapporte l’agence Associated Press.

Déficience immunitaire, virus ou Fukushima ?

Déjà en juillet dernier, des phoques échoués ont été retrouvés sur les côtes de la mer de Beaufort, marqués par des lésions sur les nageoires postérieures et à l’intérieur de la gueule. Quelques congénères malades, très abattus, ont également été observés sur les plages. Les autopsies ont révélé la présence de liquide dans leurs poumons, ainsi que des tâches sur leur foie et des excroissances anormales au niveau du cerveau. Inquiétant pour cette espèce de petit phoque annelé, déjà menacée par la fonte des glaces arctiques.

Les scientifiques ont évoqué la piste d’une déficience du système immunitaire, d’un virus ou d’un stress lié au changement de leur environnement. Mais ils ont aussi été interrogés par les habitants des villes d’Alaska sur la possibilité d’un lien avec la catastrophe de Fukushima : « Mon avis personnel, c’est qu’il n’y a pas de lien, a indiqué John Kelly, professeur à l’Université d’Alaska. Mais on peut toujours avoir des surprises. »

Des échantillons de tissus des phoques échoués sont en cours d’analyse par les scientifiques. Ils seront prochainement par spectrométrie gamma, une technique qui permet de détecter les éléments radioactifs. Les débris et déchets charriés par le tsunami de mars dernier dans l’océan Atlantique, qui devraient prochainement arriver sur les côtes américaines, devraient aussi être passés au crible des rayons gamma.

Leur presse (Audrey Chauvet, 20Minutes.fr), 5 janvier 2012.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :