Skip to content

[Soutien aux inculpés de Valognes] Apéro et musique Vendredi 27 janvier à Toulouse

janvier 20, 2012

[Soutien aux inculpés de Valognes] Apéro et musique Vendredi 27 janvier à Toulouse

https://i1.wp.com/pix.toile-libre.org/upload/original/1326895561.jpg

La catastrophe de Fukushima a réactivé la question antinucléaire en France et ailleurs avec plus ou moins de conséquences.

Le 23 novembre 2011, 500 personnes se donnent rendez-vous dans un camp près de Valognes (50) pour partager leur désir d’en finir avec le nucléaire et bloquer le train CASTOR en partance pour Gorleben en Allemagne. S’inspirant des luttes françaises contre la construction des centrales (Golfech, Plogoff, Crey-Malville…) et du mouvement antinucléaire allemand, elles parviennent à entraver le bon déroulement du transport de déchets radioactifs. Les rails sont assaillis trois fois, malgré le considérable dispositif policier et ceci grâce à la seule intelligence collective. Depuis un certain nombre de rendez-vous ont lieu un peu partout en france, pour continuer cette belle lancée. La soirée à Toulouse se place dans cette perspective. L’argent recolté sera donné en soutien aux inculpés de Valognes.

« Nous n’avons jamais envisagé Valognes comme un coup d’éclat, mais plutôt comme un nouveau départ, un apport de vigueur, une contribution déterminée à tout ce qui, en France, veut s’affranchir de la fatalité nucléaire. Nous savons que le chemin sera long et âpre. En même temps qu’il nous faut nous arracher à la production électrique centralisée et retrouver dans notre façon de vivre comme dans ce qui nous entoure l’énergie dont nous avons besoin, il nous faut perturber par tous les moyens les flux d’uranium et de déchets qui tissent le fonctionnement régulier et soigneusement occulté de l’industrie de l’atome aussi bien que son maillon faible. Il nous faut empêcher la construction de l’EPR de Flamanville et déboulonner les lignes THT qui doivent y aboutir, si nous ne voulons pas en reprendre pour 40 ans de plus de soumission au chantage nucléaire. Il y a tout un décrochage à organiser, un décrochage technique et politique vis-à-vis de la normalité nucléarisée. » (Extrait du communiqué n° 4 du collectif Valognes Stop Castor.)

Apéro-musique le vendredi 27 janvier à 19h
à l’Estanquet de la Portièra
42, rue des Blanchers à Toulouse.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :