Skip to content

Pas de Sushi, l’Etat geiger 3

septembre 26, 2012

Le numéro 3 de juin dernier de le revue anarchiste antinucléaire Pas de Sushi, l’Etat geiger est désormais disponible en téléchargement. N’hésitez pas à le télécharger pour le lire, voir pour le diffuser. Sa diffusion est libre et même encouragée.

Edito :

Le changement c’est maintenu !
Avec l’arrivée de la gauche au pouvoir, les écologistes espèrent une sortie progressive du nucléaire qui  fait autant écho chez les socialistes que la fermeture des centres de rétention. Dans les années 80, Mitterrand promettait déjà l’arrêt du nucléaire. Nous n’attendons rien des promesses politiciennes, elles n’engagent que ceux et celles qui y croient. Avec Ayrault, promoteur de l’aéroport de Notre dame des Landes comme premier ministre et, Cazeneuve, ministre délégué chargé des Affaires européennes qui a déjà fait ses preuves dans le Nord-Cotentin, sans oublier Geneviève Fioraso, ministre de la recherche et de l’enseignement supérieur, ancienne patronne de Minatec, la technocratie a encore de beaux jours devant elle. Mais qu’attendre encore de l’Etat quand au japon, il travaille main dans la main avec TEPCO à maintenir les populations dans les zones contaminées ?

PAS DE SUSHIS,
L’ETAT GEIGER !

Cette revue est publiée au moment même où, de nouveau, les Etats nucléaristes disent qu’il n’y a plus rien à voir, plus rien à contester, qu’il n’y a pas d’au-delà du nucléaire. En regroupant des textes parus récemment, ici ou là, ou des textes que nous avons écrits; nous avions envie de partager et de faire circuler des informations et analyses sur les raffinements de la société nucléaire.
Il ne faut donc pas s’attendre à trouver des textes homogènes mais ils ont, malgré tout, tous en commun la contestation du nucléaire, du monde qui va avec, et de ses faux critiques. Ils ont en commun également la volonté d’en finir avec le nucléaire, autant qu’on puisse en finir puisque les nucléocrates nous ont légués leurs merdes radioactives pour des millénaires. C’est pourquoi il nous semblait important de revenir sur les luttes et actions antinucléaires d’hier et aujourd’hui afin de peut-être dessiner quelques perspectives ▪

Sommaire :

Edito—Pas de Sushi, l’Etat geiger — p.2
Du nucléaire au TAV, un seul monde à abattre p.2

Sur Fukushima :
• Cauchemar p.3
• Oublier Fukushima p.4
• Les sanctuaires de l’abîme p.5

Le meilleur des mondes nucléaire :
• Le meilleurs des mondes nucléaire p.8

Accord électoral Verts/PS :
• Accords verts/PS : de quelles avancées parle-t-on? p.10

Après Valognes :
• Areva chier tu pues du nuc p.11
• La clé plutôt que la chaîne p.13

La lutte anti-THT:
• De Valognes aux THT p.17
• Bref retour sur la journée du 06 mai à Notre-Dames de Cenilly
(Manche) p.22
•Assemblée du Chefresne : Contre la ligne THT, Le Chefresne en
résistance p.23
• Capital énergie : la haute tension—Miguel Amoros p.24

Réflexion :
• Greenpeace ou la dépossession des luttes écologistes p.26
• Conflits sociaux au CEA p.33
• Vinci et le nucléaire des atomes crochus p.36

Actions directes contre le nucléaire et son monde :
• L’agence de propagande nucléaire « h5 » ciblée à Paris p.38
• Débat public (bidon) de la THT Lille-Arras interrompu p.39
• Marres d’être victimes, fiers d’être coupables p.40

Livres-Brochures :
• Fukushima Paradise p.41
•Société nucléaire—Roger Belbéoch p.42

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :